©

Textes d’après Copi
Adaptation Thomas Landbo
Mise en scène François Orsoni

Technique François Burelli

Avec Thomas Landbo, Katarzyna Kròtki et Hugo Mallon

Co-production CTC, Aghja

Création théâtre de l'Aghja, Ajaccio, novembre 2011


Depuis la création de ma compagnie, il y a une dizaine d’année, je travaille avec Thomas Landbo. Il a fait partie de tous mes projets.

Le choix des auteurs, des textes sur lesquels nous avons travaillé m’a toujours appartenu. Mais c’est ensemble, avec les comédiens que les spectacles ont été inventés. Ils ont partagé avec moi, la responsabilité de chaque projet.

Cette récurrence, cette fidélité, nous a permis de bâtir une relation intime, de confiance dans le travail que nous menons ensemble.

Thomas Landbo avait créé, à la sortie de son école de théâtre, un spectacle à partir de deux textes de Copi : Une visite inopportune et Le frigo. Thomas m’avait alors sollicité pour venir à la fin des répétitions pour poser un premier regard. Cette expérience m’avait semblé très importante dans la relation comédien - metteur en scène : se mettre au service du désir des comédiens, chercher une forme de vérité théâtrale. L’histoire qui réunit Thomas Landbo et ces deux textes de Copi est en soi une mise en scène. C’est un acte simple et primaire.

J’ai donc souhaité proposer à Thomas de tenter à nouveau l’expérience, de reprendre ces deux textes et de travailler ensemble sur ce projet. Il pouvait être intéressant de repartir de son désir, de sa sensibilité. L’envie de monter ces deux textes, qu’il a eue, il y a plus de dix ans est toujours aussi présente. Ce projet a été son premier projet et il y avait comme une évidence à retrouver l’écriture de Copi aujourd’hui. Nous repartirons de la proposition initiale, avec deux temps distincts dans les répétitions, une première période à Paris et dans un second temps, nous serons en résidence au Théâtre de Aghja à Ajaccio en novembre 2011 où le spectacle sera présenté.

Tous les projets de la compagnie ont été créés en Corse, territoire où la compagnie est implantée. Il s’agit d’un laboratoire formidable pour un travail de création, pour mettre à l’épreuve une écriture, un auteur, un spectacle. Je souhaite garder le même processus de travail qu’à chacune de mes créations et c’est pourquoi il me semble important d’envisager la diffusion de ce projet en plusieurs étapes.


Diffusion

Création Aghja, Ajaccio, novembre 2011
Festival e teatrale, Bastia, mars 2012
Théâtre Universitaire de Corte, mars 2012